Téléchargement

Le fichier suivant est mis à votre disposition pour téléchargement.

Nom : Journée mondiale des femmes 2019 inégalités et stéréotypes dans l'information médicale.pdf
Taille : 865 Ko
Dernière mise à jour : 20/03/2019 14:02
Disponibilité : À partir du 04/03/2019
Commentaire de l'éditeur : La journée internationale des droits de la femme, célébrée le 8 mars, est l’occasion d’examiner les inégalités et les discriminations dans l'information et les campagnes de sensibilisation médicales. Deux exemples les maladies auto-immunes qui concernent les femmes dans 75 % des cas et les maladies cardiovasculaires, dont la mortalité par infarctus atteint désormais le sexe féminin dans 56 % des cas ! Les plaintes des patientes ne sont pas, comme on le pense encore d'origine psychosomatique

Téléchargement

Le téléchargement de ce fichier ne nécessite aucun mot de passe.


Important : N'ayant aucun contrôle sur le contenu des fichiers partagés sur internet, mon-partage.fr ne saurait être tenu pour responsable ou être condamnable. Les documents partagés restent sous la seule responsabilité de la personne (physique ou morale) qui les partage. Si vous jugez que le document ne respecte pas les lois en vigueur et les conditions d'utilisation du site mon-partage.fr, on vous prie de nous en informer immédiatement en suivant la procédure décrite dans la page "Signaler un abus".

Description du fichier

La célébration de la journée internationale des femmes, chaque année au mois de mars, est une occasion pour parler de la santé des femmes et pour s’intéresser, plus précisément, aux insuffisances et aux stéréotypes qui perdurent dans l’information et dans les campagnes de sensibilisation médicales à l’égard des femmes.

Si des efforts importants ont été réalisés au Maroc au cours de ces dernières années pour sensibiliser les femmes à leurs problèmes de santé « féminins » (gynécologie, grossesse, cancer du sein, minceur…), dans certains domaines l’information a encore beaucoup de mal à circuler, quand elle n’est pas essentiellement véhiculée en direction des hommes. Ce constat peut être facilement illustré à travers deux exemples de défaut de campagnes de sensibilisation aux conséquences négatives sur la santé des femmes.

Les maladies auto-immunes
Les maladies auto-immunes, ou à manifestations auto-immunes, regroupent une centaine de pathologies qui concernent les femmes dans 75 % des cas. En moyenne, une femme sur six est atteinte d’une pathologie de ce type et, d’après les estimations, le nombre de femmes souffrant de maladies auto- immunes est deux fois plus élevé que celui des femmes atteintes par le cancer du sein, et presque une fois et demi plus élevé que celui de celles touchées par la maladie coronarienne !
Alors que ce phénomène est connu de la communauté médicale, il reste largement ignoré du grand public marocain, faute d’être médiatisé. A l’exemple d’autres pays comme les Etats-Unis, il mériterait pourtant de faire l’objet de larges campagnes de sensibilisation en direction des femmes, comme c’est le cas pour le cancer. Certaines de ces affections sont bien connues comme la maladie de Basedow (hyperthyroïdie), la sclérose en plaques, le diabète de type 1, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite, la maladie cœliaque (intolérance au gluten), la maladie de Crohn. Beaucoup d’autres sont des maladies rares.
Le risque d'infarctus, quant à lui, continue encore trop souvent à être associé

Extrait du fichier

La journée internationale des femmes, le 8 mars 2019, est l'occasion d’alerter sur les inégalités, les discriminations et les stéréotypes qui continuent à toucher les femmes dans l’information médicale et les campagnes de sensibilisation à leur destination. Ces manques portent sur des problématiques majeures de santé publique et ont un impact significatif sur la santé des femmes, en particulier dans les pays intermédiaires comme le Maroc, La Tunisie, l’Algérie ou encore beaucoup de pays d’Afrique Noire. Deux exemples pour l’illustrer : les maladies auto-immunes et l’infarctus du myocarde

UN PHENOMENE IGNORE : LES MALADIES AUTO-IMMUNES, UN MAL FEMININ QUI TOUCHE UNE FEMME SUR SIX

Il en est ainsi du sujet des maladies auto-immunes : ces nombreuses pathologies – une centaine – concernent les femmes dans 75 % des
cas ! De plus, troisième cause de morbidité dans le monde après les maladies cardiovasculaires et les cancers, elles touchent environ 10 % de la population mondiale et occupent le deuxième ou
troisième poste du budget de la santé dans les pays développés. Au
total, on estime que le nombre de femmes souffrant de maladies autoimmunes est deux fois plus élevé que celui des femmes atteintes par
Médecine interne Maroc

le cancer du sein et presque une fois et demi plus élevé que celui de
celles touchées par la maladie coronarienne !
Certaines de ces affections sont bien connues mais sans savoir qu’elles sont d’origine « auto-immunes » et qu’elles appartiennent à une
même famille de maladies, même si elles diffèrent dans leur expression clinique et dans les organes touchées.
Elles ont en effet en commun le même mécanisme de constitution – un dysfonctionnement du
système immunitaire qui, chargé normalement de protéger le corps des agressions extérieures (des virus, bactéries...), va se tromper d’ennemi en attaquant nos propres organes - et des stratégies thérapeutiques
souvent proches. Parmi ces atteintes, on peut citer : la maladie de Basedow (hyperthyroïdie), la thyroïdite chronique de Hashimoto
(hypothyroïdie), le lupus, la myasthénie, la sclérose en plaques, le diabète de type 1, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite, la
maladie cœliaque (intolérance au gluten), la maladie de Crohn, le Gougerot-Sjögren …

Commentaires

Les commentaires sont désactivés pour ce fichier
Chiffres-clés
  • Le plus ancien fichier privé est actif depuis : 2406 jours.
  • Le plus ancien fichier public est actif depuis : 2264 jours.
  • Le fichier actif le plus populaire a été téléchargé : 61469 fois.
Espace annonceurs